La stratégie éditoriale en mode reboost : un nouveau livre blanc de content-first.fr

La stratégie éditoriale en mode reboost : un nouveau livre blanc de content-first.fr

Content-first.fr est un projet que j’ai mis en place il y a deux ans avec mon amie Valérie Van Oost (https://vvo-agence-editoriale.fr), pour promouvoir l’approche content-first. A l’époque, nous avions publié un “Content-first manifesto”, qui avait eu de bons échos (et que l’on peut encore télécharger sur le site).

Puis nos différents projets nous ont accaparés, jusqu’à ce que, en ce début d’année, on se retrouve pour discuter de l’idée de créer un collectif autour de l’approche content-first. Première recrue : Juliette Vergnaud, rédactrice web de talent.

Avec son énergie, nous avons recommencé à discuter, sur l’approche content-first, puis, à partir de mars, sur ce que nous pouvions observer dans nos différentes missions en période d’épidémie. Cela nous a donné l’idée et l’envie d’écrire un petit livre blanc sur les bonnes pratiques pour mettre en place une stratégie éditoriale à toute épreuve. Pas seulement une stratégie de crise, mais une stratégie à l’épreuve des crises.

Pour le découvrir et le télécharger c’est par ici :

Un livre blanc à télécharger sur le site content-first : pas besoin de laisser son adresse mail, pas de messages tous les trois jours pour vous demander ce que vous en avez pensé…

Rédiger des contenus efficaces, en 4 étapes

Pour rédiger des contenus efficaces, il suffit parler le langage de mes interlocuteurs plutôt que le mien.

Mais concrètement, comment faut-il s’y prendre ?

Cette adaptation française d’une citation classique (de source inconnue) suffirait à résumer la démarche à adopter :

Un client qui entre dans une boutique de bricolage pour acheter un forêt de 10mm pour sa perçeuse n’a pas besoin d’un forêt de 10mm : il a besoin d’un trou de 10mm.

(suite…)

Do not speak your language

La première étape pour réaliser un site Web est de connaître ses cibles. Ensuite, une fois qu’on sait à qui on souhaite s’adresser, il faut relever le défi suivant : s’adresser réellement aux personnes visées. Comment faire ?

Rien de plus simple : il suffit de créer un site web avec les bons messages. Et pour cela, il existe une démarche très au point, qu’on peut trouver détaillée dans “Call to action” et de “Waiting for your cat to bark ? ”, deux ouvrages de référence écrits par deux frères; G. et B. Eysenberg.

Ces deux bouquins indispensables essayent de dégager les grands principes d’une discipline qui s’appellerait “architecture de la persuasion”, et qui consiste à créer des sites web s’adressant efficacement à leurs cibles.

Le principe de base de l’architecture de la persuasion tient en une formule simple : “Do not speak your language”.

Autrement dit : si on veut convaincre ses visiteurs, il faut s’adresser à eux dans les termes qu’ils comprennent et en partant de leurs problèmes à eux. Elémentaire, non ?

Ce principe me semble tellement important que j’ai même créé une présentation lors d’une de mes formations pour le mettre en valeur :

Donotspeakyourlanguage

View more presentations from Fred Reillier